contact@meschinoiseries.com
Les différentes techniques de moxibustion

Les différentes techniques de moxibustion

La moxibustion est une méthode de soins étroitement liée à l’acupuncture, mais toutefois différente. Comme vu dans cet article, elle consiste à appliquer de la chaleur sur des zones spécifiques de la peau – les points d’acupuncture – à l’aide de bâtons ou de cônes d’armoise, pour rétablir l’équilibre énergétique du patient. Mais pour que cette méthode ancestrale fonctionne, il est indispensable d’exercer la technique adéquate et de connaître les mouvements à effectuer. Le point dans cet article.

Les techniques de moxibustion en cabinet

Lors d’une consultation en Médecine Chinoise, le praticien commence par réaliser un bilan énergétique complet de son patient. Ce dernier se déroule en quatre temps bien précis :

1 – L’entretien : le thérapeute commence par poser des questions à son patient. Il l’interroge sur ses habitudes quotidiennes, son alimentation, sa vie professionnelle et sociale, son état d’esprit actuel, ses différents symptômes ainsi que ses maladies récentes ou antérieures.

2 – L’observation : durant l’entretien, le praticien observe son patient. Il regarde son teint, son regard, sa bouche, ses yeux et observe son attitude générale. À travers ces différents signes, il obtient déjà de nombreuses indications sur l’état de santé de son patient.

3 – L’écoute : le thérapeute écoute attentivement le son de la voix de son patient. Il observe sa respiration et lui demande s’il est parfois sujet à des crises de hoquets, des éructations ou tout autre type de bruits.

4 – La palpation : suite à ce questionnaire, le praticien prend le pouls de son patient. Il place trois doigts sur l’artère de chaque poignée, à trois niveaux différents, afin de relever à quel(s) emplacement(s) précis du corps le déséquilibre de l’énergie, du sang ou des liquides organiques s’est produit, quelle(s) fonction(s) possède(nt) trop ou trop peu d’énergie, etc.

Grâce à ce bilan énergétique, le thérapeute peut établir un diagnostic précis, selon les paramètres de la Médecine Chinoise. En fonction des besoins du patient, il pourra réaliser une séance d’acupuncture, de moxibustion ou de massage – voire les trois – dans la foulée.

Dans le cas d’une séance de moxibustion, il pourra tonifier ou disperser l’énergie de tel ou tel système, suivant les indications données par le bilan énergétique.

La tonification d’un point d’acupuncture

Tonifier l’énergie d’un point d’acupuncture permet de :

– stimuler une fonction organique déficiente ;
– combler un vide de Yang (soit un vide de chaleur), etc.

Le thérapeute a la possibilité d’utiliser un bâton de moxa ou bien une lampe chauffante seule, mais il peut également utiliser le moxa sous forme de cône, et glisser sous ce dernier une tranche de gingembre, d’ail ou d’aconit préalablement percée, afin d’accroître l’effet tonifiant du moxa. 

La dispersion d’un point d’acupuncture

Disperser l’énergie d’un point d’acupuncture permet :

– d’éliminer un blocage, une stagnation ;
de dissiper les énergies pathogènes comme le Froid, qui peut être responsable d’une multitude de douleurs, etc.

Au cours de la séance de moxibustion,  il n’est pas rare que le patient ressente une sensation de chaleur profonde, irradiant plus loin que la zone chauffée. Cette sensation est bénéfique et signifie qu’un déblocage de l’énergie (le Qi) et du Sang s’effectue en profondeur. 

Les techniques de moxibustion à la maison

Il est tout à fait possible d’utiliser des bâtons de moxa depuis votre domicile afin de soigner des affections passagères ou soulager les petits maux qui vous gâchent la vie. Sans être praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise et sans avoir recours à ces techniques spécifiques pour établir votre bilan énergétique, vous pouvez, à votre niveau, guérir vos petits bobos du quotidien sans danger, à l’aide de quelques pratiques efficaces. 

La technique du « picorage »

technique-moxibustion-picorage
Pour appliquer la technique dite du « picorage« , munissez-vous d’un bâton de moxa et allumez son extrémité à l’aide d’un briquet. Veillez à ce que le bout du bâton soit parfaitement incandescent, et n’omettez pas de souffler la cendre, afin d’éviter qu’elle ne tombe sur votre peau.
 
Une fois le moxa allumé, approchez-le du point à traiter environ toutes les 5 secondes, et pendant 5 secondes, tel un oiseau qui picore. Réitérez l’expérience plusieurs fois, en fonction de la zone de traitement.

La technique du "moxa doux"

technique-moxa-doux
Afin d’effectuer la technique du « moxa doux« , procédez à l’allumage du bâton de moxa et veillez à retirer les cendres avant utilisation.
 
Une fois le bâton allumé, maintenez-le à une distance d’environ 2 à 3 centimètres du point choisi, jusqu’à ce que la peau rougisse légèrement ou que la sensation de chaleur ne devienne trop importante. 
 
Stoppez quelques secondes, puis recommencez. Une application moyenne varie généralement entre 3 et 10 minutes, en fonction du point à traiter. 
Important : avant de vous lancer, commencez par repérer le point et vérifiez s’il est possible d’y pratiquer la moxibustion. Pour ce faire, palpez-le avec la pulpe de votre index et notez son aspect. En fonction du résultat, vous pourrez, ou non, utiliser la moxibustion.
 

Le point (ou la zone) est turgescent

Si le point vous semble dur, comme enflammé, évitez d’appliquer des moxas. En revanche, vous pouvez appliquer la technique du « picorage » décrite plus haut. Cependant, en cas d’aggravation des signes, cessez immédiatement la moxibustion.
 
En Médecine Chinoise, on considère que ce type de point est en plénitude : il est donc recommandé de disperser l’énergie. Un thérapeute utilisera davantage les aiguilles d’acupuncture sur ce point. De votre côté, vous pouvez très bien le masser, tout simplement.
 

Le point (ou la zone) est mou

Si votre doigt s’enfonce facilement dans cette zone et si un petit creux se crée après avoir retiré votre index, cela traduit ce que l’on appelle un état de « vide » en Médecine Chinoise. Il est donc recommandé de tonifier l’énergie.
 
Très souvent, la peau sera très blanche, humide et molle. Ce sont d’excellentes conditions pour avoir recours à la moxibustion. Munissez-vous donc d’un bâton de moxa et appliquez la technique du « moxa doux »
 

Le point (ou la zone) est neutre

Si la zone n’est ni dure, ni molle, vous avez la possibilité d’utiliser l’une ou l’autre des techniques citées précédemment.

Moxibustion et précautions

Pour soulager vos douleurs grâce à la moxibustion en toute sécurité, il est primordial de respecter certaines précautions :

– Si vous êtes novice, repérez le point d’acupuncture que vous souhaitez traiter et marquez-le sur votre peau à l’aide d’un feutre, afin de ne pas le perdre de vue ;
– Soyez vigilant et respectez toujours les distances indiquées afin de ne pas brûler votre peau avec le bâton de moxa. Il n’est en effet pas utile de chauffer de trop près : un chauffage doux, donnant une sensation de chaleur agréable, engendrera une action suffisamment puissante ;
– N’utilisez jamais de moxa en cas de fièvre ou si vous êtes enceinte ;
– Privilégiez le massage des points en cas de pouls rapide ;
– Enfin, si l’intensité des douleurs augmente après une séance de moxibustion, cessez immédiatement et consultez votre praticien.

Évidemment, chacun de ces conseils pratiques ne vous dispensent pas de consulter un praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise. En effet, lui seul pourra porter un diagnostic et guider votre traitement. Aussi, si vous sautez le pas, n’hésitez pas à lui demander conseil et informez-le de votre pratique de la moxibustion.

 

logo-mes-chinoiseries

Mon astuce :

Pour être sûr d’arrêter votre bâton de moxa après une séance, procurez-vous un étouffoir en inox. Vous pourrez ainsi le poser et l’éteindre en toute sécurité. 

 

moxibustion-differentes-techniques

Laisser un commentaire

Fermer le menu