contact@meschinoiseries.com
Hygiène intime : 3 astuces naturelles pour prendre soin de sa flore vaginale

Hygiène intime : 3 astuces naturelles pour prendre soin de sa flore vaginale

Comme bon nombre de femmes, j’aime partager mes trucs et astuces pour me sentir bien au quotidien. Nouveau rituel beauté, huile essentielle testée et validée… Quel que soit le sujet, j’adore en faire profiter mes proches et leur permettre de découvrir de nouvelles façons de prendre soin d’eux. Mais il faut avouer que certaines thématiques sont plus tabous que d’autres, à commencer par celle de l’hygiène intime. Mais puisque les temps changent, et que nous, les femmes, nous nous assumons de plus en plus, il est désormais temps de lever ces tabous et d’assumer notre féminité à 100%. C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de mon hygiène intime (lucky you !) et de vous livrer mes 3 astuces pour prendre soin de ma flore vaginale (après tout, c’est le printemps !) plus naturellement. Vagina Power, here we go !

Une hygiène intime plus naturelle : pour quoi faire ?

La toilette intime est un geste qui nous permet de préserver notre flore vaginale, soit l’ensemble des microbes qui colonisent notre vagin et nous protègent des infections. Pour ne pas être altérée, elle nécessite des soins spécifiques autres que des savons conventionnels, souvent trop agressifs pour les tissus de la zone génitale.

En ce qui me concerne, j’ai longtemps utilisé des savons « soi-disant » idéals pour la toilette intime (Saforelle, Roger Cavaillès et compagnie), mais à la longue, j’ai clairement constaté qu’ils n’étaient pas si adaptés. J’avais souvent des irritations, des démangeaisons désagréables et pour couronner le tout, j’enchaînais les infections urinaires malgré une hygiène intime irréprochable.

Je me suis donc dis qu’il était peut-être temps de trouver une alternative plus naturelle, et j’ai décidé de faire mes propres expériences. Et là, banco ! Contre toute attente, et malgré ce que veulent bien nous faire croire les grandes marques dédiées à la beauté et à l’hygiène, il existe des solutions naturelles et très simples pour prendre soin de son intimité au quotidien et se sentir bien dans ses sous-vêtements.

Quelle(s) routine(s) naturelle(s) mettre en place au quotidien ?

Il est tout à fait possible de prendre soin de son intimité à l’aide d’ingrédients naturels. Ces derniers vous aideront à prévenir les infections, les démangeaisons et autres gênes habituelles. Passons-les en revue dès maintenant. 

Se laver avec un savon "home made"

Utiliser un savon fait maison au quotidien est un excellent moyen de prendre soin de votre intimité. Ce savon vous offrira un lavage en douceur, sans composant irritant ou industriel, et préviendra des potentielles sécheresses vaginales, des démangeaisons et des mycoses

savon-artisanal-maison

Ingrédients et ustensiles :

– 210 millilitres d’huile de coco ;
– 30 grammes de soude caustique 100% pure ;

– 65 millilitres d’eau distillée ;
– de l’
huile essentielle d’arbre à thé bio ;
– de l’
huile essentielle de thym bio ;
– un 
moule en silicone de la forme souhaitée ;
– des 
lunettes de protection ;
– un 
équipement de protection ;
– un 
fouet à main ;
– une 
spatule en silicone ;
– une casserole ;
– un récipient en inox ou en verre ;
– une cuillère en bois ;
– un 
thermomètre digital.

Méthodologie :

Pour la réalisation de votre savon artisanal, veillez à respecter scrupuleusement les indications et restez vigilant tout au long du processus.

1 – Commencez par mettre les lunettes, les gants et les vêtements de protection ;
2 – Placez ensuite le récipient dans votre évier, et versez-y l’eau distillée puis la soude caustique. Laissez reposer le mélange jusqu’à ce qu’il refroidisse ;
3 – Dans une casserole, versez l’huile de coco et faites chauffer à feu doux. Lorsque l’huile atteint les 40°C, écartez-la du feu, puis mélangez-la, avec beaucoup de précaution, à la soude ;
4 – Mélangez le tout à l’aide d’un fouet, en prenant soin de ne pas vous éclabousser avec la mixture. Battez jusqu’à ce que le mélange s’épaississe et prenne la texture d’un gel ;
5 – Sans même attendre que la préparation ne refroidisse, ajoutez 15 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé, et 30 gouttes d’huile essentielle de thym ,
6 – Versez le tout dans votre moule en silicone ;
7 – Couvrez votre moule avec une serviette pour conserver la chaleur, et pour que le processus de saponification s’opère. Laissez reposer jusqu’à ce que la préparation refroidisse, entre 12 et 24 heures. Prenez garde à ne pas déplacer ou remuer le moule durant ce temps de refroidissement ;
8 – Une fois le mélange totalement refroidi, vous pouvez passer au démoulage du savon ;
9 – Conservez le savon dans un lieu frais et sec pour qu’il durcisse et s’affine pendant près d’un mois.

Utiliser une huile végétale au quotidien

Utiliser une huile végétale pour votre hygiène intime quotidienne est un moyen simple d’éviter certains désagréments tels que les mycoses et les irritations.

Ingrédients : 

– de l’huile végétale : amande doucebourrache ou encore huile de coco.

Méthodologie :

Cette routine quotidienne est très simple à mettre en place. Après chaque douche ou bain, et après avoir bien pris le temps de sécher votre intimité, appliquez une goutte d’huile végétale sur votre clitoris, vos lèvres et l’entrée du vagin, en réalisant un léger massage, puis enfilez vos sous-vêtements.

L’application de l’huile végétale à ces 3 endroits précis va aider à la lubrification naturelle, et ainsi éviter les sécheresses intimes. Elle va également réduire le frottement entre la peau et les sous-vêtements et empêcher l’apparition de mycoses.

Prendre un bain au bicarbonate de soude

Même si je possède une douche chez moi (et que je privilégie les douches aux bains pour un aspect plus écolo), dès que j’en ai l’occasion, j’apprécie tout particulièrement les bains chauds pour me détendre. Avec un peu de bicarbonate de soude, j’aide ma peau à retrouver un pH plus naturel et soulage les potentielles démangeaisons et irritations vaginales.

bicarbonate-soude-bain

Ingrédients :

– un demi-verre de bicarbonate de soude pharmaceutique ou « cosmétique ».

Méthodologie :

Ajoutez un demi-verre de bicarbonate de soude pharmaceutique dans l’eau de votre bain. Grâce à sa propriété anti-odeur et à sa capacité d’abrasion, le bain au bicarbonate de soude rendra votre peau plus douce, la débarrassera de ses impuretés et évitera une action néfaste sur votre intimité. 

Il permettra également de lutter contre les démangeaisons, en cas de mycoses vaginales ou d’irritations

Bon à savoir : le bicarbonate de soute n’est pas un traitement suffisant des mycoses vulvo-vaginales, mais un traitement d’appoint. En clair, il pourra vous soulager si vous souffrez d’une mycose, mais il ne suffira pas pour obtenir sa guérison.

J’espère que ces 3 astuces vous donneront envie de mettre en place une routine intime plus naturelle, et que vous vous sentirez mieux. Pour ma part, je dois avouer que les démangeaisons et les irritations appartiennent désormais au passé. Notez que ces gestes vous offriront également une meilleure lubrification du milieu, et moins d’inconfort durant les rapports sexuels. Alors, envie d’essayer ?

logo-mes-chinoiseries

Un dernier pour la route ?

Même si ces quelques conseils font appel au bon sens, un petit rappel ne fait jamais de mal ! Aussi, pour limiter les risques de maladies génitales :

– portez des sous-vêtements en tissu naturel, comme le coton ;
– évitez les vêtements trop serrés ;
– utilisez des lubrifiants naturels (huile de coco, aloe vera) pendant les rapports plutôt que ceux du commerce ;
– ne pratiquez pas de douche vaginale ;
– pour votre hygiène intime, utilisez des serviettes hygiéniques spécifiques ;
– enfin, évitez l’épilation au laser : elle aggrave l’irritation de la vulve et la sécheresse vaginale.

hygiene-flore-vaginale

Cet article a 2 commentaires

  1. Article intéressant, merci!

    C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de parler d’intimité et tu le fais bien. J’imagine que tu utilises l’huile de coco pour l’acide caprylique qui est antibactérien et antifongique?
    Bien vu pour les conseils supplémentaires, je trouve que les protèges-slips en coton ou autre fibre naturelle bio est super aussi!

    Bonne continuation!

    Aurore.

    1. Hello Mlle Brune !

      Merci pour ton gentil commentaire ! En effet, l’acide caprylique et l’acide laurique présents dans l’huile de coco ont des propriétés antimicrobiennes et antimycosiques et aident à l’élimination des infections et des champignons comme les Candida Albicans.

Laisser un commentaire

Fermer le menu